Vendre en ligne : Et si les photos valaient beaucoup plus que 1000 mots

 
Marie Roux
Par Marie Roux
7 février 2018

Partagez l'article !

 

À la différence du retail, la réussite e-commerce de la vente en ligne d’une marque repose en grande partie sur la qualité et le nombre de visuels qu’elle met à disposition de ses acheteurs potentiels.

Dans un magasin, vous pouvez vous balader entre les allées, visualiser, toucher, sentir, essayer les produits qui vous intéressent avant de passer à l’acte d’achat. Pour vendre en ligne, ce n’est plus possible.

Un des enjeux des marques qui souhaitent vendre en ligne: réussir à ce que les photos se substituent aux cinq sens que l’acheteur en magasin utiliserait pour passer à l’acte d’achat. La vente en e-commerce est une vente sur photo, il est donc essentiel que le client final comprenne parfaitement le produit et que la photo lui donne envie de l’acheter.

Quelles sont les bonnes pratiques-photo à suivre pour développer ses ventes en ligne ? Quelques conseils…

Les marketplaces telles que La Redoute, FNAC, Brandalley ou encore Spartoo ont toutes formalisé une charte photo qui leur est propre. Même s’il existe des spécificités par marketplace voici les grandes lignes sur lesquelles les marketplaces s’accordent.

1/ La première image doit être détourée sur fond blanc

Les marketplaces accueillent de plus en plus de vendeurs extérieurs sur leurs plateformes. Afin de proposer une expérience d’achat aux clients finaux plus esthétique, de nombreux sites ont fait le choix d’homogénéiser l’ensemble de leur offre produit en imposant aux marques que la première image soit détourée sur fond blanc.

2/ Le produit doit représenter 80% de l’image

La première image de votre produit est la plus importante, c’est ce que le consommateur va voir en premier. Elle ne doit pas être floue ou pixélisée. Le produit doit être présenté seul, cadré au milieu de l’image et en occuper 80%. Il doit être vu entièrement et être bien éclairé. Votre image doit représenter la réalité de votre produit tant par ses couleurs, ses matières et ses dimensions.

3/ Donner envie avec de la mise en situation

La photo de mise en situation reste cependant elle aussi d’une efficacité incontestable. Elle permet aux futurs acheteurs de se projeter dans l’achat et de pouvoir s’imaginer le produit dans son quotidien.

4/ Plusieurs visuels pour une meilleure compréhension du produit

Pensez-vous qu’un seul visuel va vous suffire à passer à l’acte d’achat? Mettez-vous à la place de votre client : il est face à deux produits similaires au même prix sur deux sites différents. Généralement, c’est la qualité du visuel qui va trancher la décision d’achat d’un client final. Un acheteur a besoin de voir le produit à 360 degrés et percevoir les détails. (rappelez-vous réussir à remplacer les sens des boutiques physiques par la photo). C’est la raison pour laquelle les marketplaces recommandent entre 3 à 4 photos par produit dont une photo portée ou de mise en situation.

5/ Conseil d’experts

Nous avons mesuré qu’à partir de 3 images, le facteur multiplicateur de vente était de près de 2 ! Un produit qui a 4 images peut donc se vendre près de 2 fois plus que ce même produit avec seulement 3 images ! En revanche, en dessous de 3 images, les ventes s’effondrent : 2 images cela devient critique, 1 image, il n’y a quasiment plus aucune vente !

Vous l’aurez compris, les photos sont un des éléments clé pour réussir à vendre en ligne. Nous vous conseillons d’investir tôt sur des visuels professionnels et qualitatifs. Par nature, l’œil humain est attiré par les belles choses. Ce n’est donc pas surprenant que de belles photos génèrent plus de ventes.